Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les perceptions extra-sensorielles (ESP) > Les visions, les appartitions, les fantômes >  

  

Vision de défunts
 
 

A l'opposé de ces visions mariales qu'on entoure d'une large publicité, d'autres sont singulièrement plus "intimistes", ce sont les visions de défunts. Elles évoquent souvent l'hallucination, du fait de la facilité à les interpréter suivant un mode psychanalytique :

Mme F. est hospitalisée pour une tentative d'autolyse médicamenteuse importante, à la suite du décès de son mari. Après la sortie du coma, elle apparaît très déprimée. Il est difficile de tirer d'elle le moindre mot. J’administre un traitement d'antidépresseur. Dans les entretiens, elle s'exprime lentement, avec un langage pauvre, d'une manière que n'expliquent pas entièrement les circonstances, et ceci malgré une intelligence apparemment normale et un contact correct. Cela dure plusieurs mois. Je découvre progressivement qu'elle est en fait gênée par un secret très lourd, et qu'elle n'arrive pas à livrer. Elle finit par me révéler que son mari décédé est en fait toujours là.
Tous les soirs, dit-elle, elle le retrouve, dans leur ancienne chambre. Il est près de la tête de son lit, debout, quasiment immobile. Il n'apparaît pas hostile à son égard. Dans un premier temps, elle hésite à se coucher et à s'endormir. Elle décide de mettre son lit dans une autre pièce, et elle ne le voit plus. Mais, avec le temps et devant l’absence de réaction de son " mari ", elle revient dans sa chambre, et elle n'y prête plus attention.
Si elle m'en parle, semble-t-il, c'est qu'elle voudrait refaire sa vie, et qu'elle imagine mal recevoir un homme sous les yeux de son mari ! Elle finit par déménager. Après quelque temps de tranquillité, il réapparaît dans le nouvel appartement. Ce n'est qu'au bout de deux ans environ de présence quasi quotidienne qu'elle ne le voit plus...

Que les veuves et veufs aient une vision de leur conjoint décédé semble assez fréquent. Beaucoup n'en disent rien, pensant : "Plus personne ne croit à ces choses-là." Dans certains cas, le secret est si lourd à porter qu'il entraîne des troubles évidents. Dans notre exemple, le rôle de la vision est identifiable : elle permet à cette femme d’échapper à la solitude, elle dénie cette mort injuste qu’elle n’accepte pas. De plus, l’attitude neutre du " mari " alors qu’elle a établi une nouvelle relation masculine la confirme dans la justesse de son choix.

Mais les manifestations de défunts ne se limitent pas aux visions subjectives. Ils peuvent aussi se révéler de manière matérielle, au travers de la transcommunication instrumentale en particulier.

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005