Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les perceptions extra-sensorielles (ESP) > La télépathie >  

  

Télépathie et simultanéité
 
 

Mario Varvoglis (1992, p. 15) raconte qu’il fut réveillé dans la nuit du 24 novembre 1976 par la voix de sa mère qui l’appela deux fois par son prénom. Il fut troublé quelques minutes, car sa mère vivait en Grèce, à plusieurs milliers de kilomètres de distance. Le lendemain matin il apprit qu’un tremblement de terre avait secoué Thessalonique, où vivait justement sa mère.

On dit souvent que la télépathie permet de percevoir instantanément une information, malgré une distance considérable, mais ce n’est pas systématique. Beaucoup d’exemples montrent un décalage important entre l’émission et la réception. D’une manière générale, le message nous atteint quand notre esprit est au repos, la nuit par exemple. Le moment de la réception est alors sans rapport avec celui de son émission.

Ici, le moment de l’émission pourrait être celui de la secousse, même si la mère ne se souvient pas avoir émis de message. Cela n’est pas rédhibitoire, les télépathies les plus évidentes sont souvent involontaires et parfois même inconscientes. On pourrait discuter une prémonition de l’auteur portant sur sa mère, mais l’un et l’autre phénomènes reposent, en fin de compte, sur une sorte de " fusion affective ". Dans les cas spontanés, l’identification d’un émetteur et d’un récepteur est souvent difficile, le phénomène se présentant souvent comme une sorte de partage d’émotion.

La simultanéité n’est donc aucunement un critère : la télépathie est, dans son principe, aussi indépendante du temps qu’elle l’est de l’espace.


Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005