Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > L'action de la pensée sur la matière (PK) > La psychokinèse >  

  

Peut-on croire Uri Geller ?
 
 

Uri Geller s’était rendu célèbre, dans années 70 par d’innombrables expériences réalisées devant le public et qui consistaient, en particulier, en des torsions de cuillères. On l’a pris un jour à frauder, et il en a été déconsidéré. Mais qu’en penser aujourd’hui ? Il s’est, semble-t-il, reconverti dans la recherche pétrolière (utilisant la voyance sur plan en particulier) et en vivrait fort bien.

Plutôt que d’épiloguer sur l’existence ou non de ses facultés, je préférerais renvoyer à une anecdote qui m’a été racontée par l’intéressé :

  • À l’époque où Uri Geller officiait, un ami prestidigitateur avait pensé pouvoir le ridiculiser. Lors d’une émission télévisée, en accord avec le présentateur, il s’était fait présenter comme un puissant médium. Il avait alors effectué des torsions de cuillères, utilisant différents tours d’illusionnisme classique. Mais aussitôt le téléphone du studio se mit à sonner. Des auditeurs appelaient affolés : regardant l’émission, ils avaient cherché, comme ils le faisaient avec Uri Geller, à tordre eux-mêmes les cuillères. Celles-ci s’étaient effectivement tordues, mais le phénomène s’était étendu à d’autres objets, et cela devenait catastrophique. Ils appelaient à l’aide.
  • Comment interpréter cette anecdote ? Dans le paranormal, il n’y a pas d’observateur neutre. Le spectateur participe au phénomène, qu’il le veuille ou non. L’"acteur" de ce processus semble ici l’auditeur lui-même. Sur les centaines de milliers qu’ils étaient à regarder l’émission, de simples considérations statistiques expliquent la révélation de sujets "doués". La puissance d’évocation et de conviction du petit écran aurait fait jouer fortement l’activité mentale de ces auditeurs, les orientant dans un sens spécifique. Ces capacités étaient restées ignorées, rien n’étant venu les susciter auparavant. De tels "artefacts" sont redoutables, des personnalités fragiles pouvant sombrer devant des faits dont la réalité est parfois incontestable.

    Uri Geller suscitait, lui aussi, de tels phénomènes. On voit qu'il n'était pas nécessaire qu'il ait de réels "pouvoirs".

    Revenir en haut
    Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

     

    Mise-à-jour le 31/04/2005