Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les expériences hors du corps (OBE) >  

  

"Toxicomanie" du dédoublement
 
 

Comme toute expérience paranormale, le dédoublement comporte de réels dangers. La fascination qu'il exerce peut conduire à une véritable "toxicomanie du dédoublement". Voici quelques cas qui m’ont été personnellement relatés :

* Une collègue racontait ainsi utiliser le dédoublement, d’une manière quasi quotidienne, pour rencontrer outre-monde son amant décédé. Elle n’a arrêté ces expériences qu’au bord de la folie.

* Mme H. est hospitalisée pour une dépression. A l’interrogatoire, elle finit par avouer que, depuis très longtemps, elle quitte son corps. Adolescente, elle était plus souvent dans ses voyages que sur terre. Après son mariage, son mari n'a pas tardé à s'en apercevoir. Il lui a demandé de s'arrêter, ce qu'elle a fait, mais récemment la tentation est revenue. Fidèle à son engagement, elle lutte contre, mais l’effort la conduit jusqu’à la dépression, et c’est ainsi qu’elle m’est adressée. Je la rassure, et lui suggère de prendre conseil auprès de personnes de confiance. Ce qu’elle fait. Peu après, son médecin généraliste m’appelle, surpris de cette amélioration aussi brutale que spectaculaire.

Il existe alors un réel danger psychologique. Le risque physique est plus grave encore, car le dédoublement vérifiable requiert souvent une perturbation grave du fonctionnement cérébral. Ceux qui le cherchent avec les méthodes chimiques s’exposent à la mort, qui survient d’ailleurs parfois. On ne saurait s’en étonner, car le principe même du dédoublement (l’indépendance par rapport à la personne et à l’espace) témoigne d’un accès à des zones profondes de l’inconscient. Le dédoublement constitue donc une méthode lourde, ce qui contraste avec d’autres facultés paranormales, telles que la voyance ou la télépathie.


Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005