Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les perceptions extra-sensorielles (ESP) > La télépathie >  

  

Télépathie et rayonnements électromagnétique
 
 

On avait pensé que la télépathie pouvait être liée à des rayonnements électromagnétiques, qui couvrent un large champ depuis les rayons gamma jusqu’aux infrarouges, en passant par les radiations visibles. Leur rôle était envisageable, puisque notre corps émet de telles radiations, infrarouges notamment.

On a donc fait des expérimentations en plaçant le sujet émetteur (ou le sujet récepteur) au sein d’une enceinte métallique (dite " cage de Faraday ") ou d’épais murs de béton. Ces obstacles arrêtent la plupart des rayonnements, sinon tous. Or, les résultats ne mettent en évidence aucune diminution du phénomène dans ces conditions (Jung, 1988, p. 34 ; Varvoglis, 1992...).

Par ailleurs, on sait que la puissance d’un rayonnement diminue avec le carré de la distance. Or, les recherches, faites entre des sujets parfois distants de plusieurs milliers de kilomètres, ne montrent aucun amoindrissement de ces facultés. L’hypothèse d’un rayonnement peut donc être laissée de côté, du moins sous sa forme actuelle.

Pour tenir compte de la " remontée dans le temps " d’informations télépathiques, on a imaginé qu’elles s’appuyaient sur l’antimatière, car aucune particule matérielle n’a cette capacité. On a abandonné cette idée, car il ne saurait y avoir de contact avec la matière, sans une mutuelle destruction immédiate avec un fort dégagement de chaleur, ce qui n’a jamais été observé.

On a ensuite évoqué le rôle du tachyon, particule de vitesse supérieure à la lumière imaginée par Feinberg dans les années 60 (avec Régis Dutheil, 1990), l’hypothèse de mondes parallèles à flèches de temps inversées (avec Jean-Pierre Petit, 1993, p. 243). On a enfin discuté l’idée de " champ " (avec Sheldrake, 1988)...

Aucune de ces conceptions n’apparaît véritablement propre à expliquer la télépathie.


Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005