Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications scientifiques >  

  

Souhait et inversion du temps
 
 

Bien des phénomènes paranormaux témoignent d’une " inversion " dans le temps. La moindre réalisation du souhait nous confronte à une action de la pensée sur des faits en cours ou appartenant déjà au passé :

  • Un jour, durant une consultation, je m’aperçois que j’ai fait une grosse erreur dans mes rendez-vous. J’ai complètement oublié Monsieur B., qui devrait arriver d’un instant à l’autre. Il va introduire un retard insupportable pour les autres patients. Je finis avec mon patient, ouvre la porte, il n’est pas là ! Je prends le patient suivant. Deux heures après, alors que j’ai pris un peu d’avance dans mes rendez-vous, je trouve Monsieur B. dans la salle d’attente, qui vient d’arriver. Il se confond en excuses. Il ne comprend pas, sa route s’est trouvée complètement bouchée par un accident. Il n’a pas pu m’appeler...
  • Même si une telle situation constitue typiquement un " non-fait " pour le témoin extérieur, celui qui la vit la ressent comme un véritable choc. Or de telles constatations sont absolument courantes, dès qu’on se penche sur la réalisation de souhaits. L’Histoire nous confronte à nombre de miracles qui " inversent " le temps d’une manière plus manifeste encore : le Christ, ressuscitant Lazare après trois jours, irait à l’encontre de tout ce que nous savons sur la décomposition des corps après la mort. Ici encore, en tant que savant, nous ne devons pas déclarer forfait, ni invoquer une loi physique connue. Nous pouvons cependant remarquer une règle absolument générale. Quand nous faisons un souhait, notre pensée précède toujours l’information que nous avons sur sa réalisation :

  • Mme B. me dit qu’un jour elle provoqua une lésion grave chez son compagnon. Très croyante, elle se mit à prier ardemment. Intérieurement, elle lutta contre l’évidence de la lésion, dont elle percevait de visu tous les signes. Peu après, le médecin consulté leur annonça que l’accident était sans conséquence, la lésion apparente résultant d’une anomalie de naissance, mise en évidence à cette occasion. La déformation disparaîtrait en un à deux jours, quand la contusion s’effacerait.
  • Le souhait porte ici sur l’absence de conséquence de l’accident. L’information suit, de quelques heures, le souhait. La succession cause-effet est parfaitement respectée. Est-ce un jeu de l’esprit ? Non, car le " fait paranormal " ne peut jamais être décrit qu’en fonction de son acteur. Aussi curieux que cela puisse paraître, il en est de même dans toutes nos sciences, même si nous avons trop tendance à l’oublier. Cette discussion, fondamentale, sera poursuivie dans le dernier chapitre de cet ouvrage, car elle nécessite de reprendre les principes de l’observation à leur base.

    Revenir en haut
    Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

     

    Mise-à-jour le 31/04/2005