Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les perceptions extra-sensorielles (ESP) > La voyance >  

  

Prémonition
 
 

On appelle prémonition une "voyance sur soi-même". Elle n'est pas forcément aisée à identifier car les "clichés" s'expriment de manière symbolique : ils contiennent des images impénétrables, incompréhensibles, que seul le contexte éclaire. En voici un exemple personnel :

Je me souviens de m'être réveillé un matin avec deux intuitions, que j'ai jugées immédiatement prémonitoires : la vision d'une couleur noire, et un certain vague à l'âge. J'ai pensé qu'il ne pouvait s'agir d'un deuil, car je n'étais pas vraiment triste. La journée se passe tranquillement, mais, en quittant mon travail, alors que j'étais chargé d'un gros paquet, j'accroche une veste de cuir, à laquelle je tenais beaucoup et je la déchire. Cette veste était d'un bleu si foncé qu'on pouvait la croire noire. J'en ai été attristé...

Dans une prémonition, il est souvent nécessaire de s'interroger avec soin pour découvrir le véritable contenu de son intuition. On obtient généralement des éléments suffisamment précis pour éliminer certaines hypothèses.

Ici, je savais d'emblée que, si le noir avait concerné un deuil, il ne me toucherait pas directement, car ma tristesse était modérée. Tout comme pour le rêve, on doit éviter une interprétation trop rapide, et garder un certain recul. La tonalité émotionnelle d'un cliché donne généralement des informations plus justes que ses éléments formels (ce qui a trait à la forme du cliché, ici le noir, la tristesse).

Une prémonition peut aussi se traduire par un message venu de l'Au-delà... ou simplement d'un "ailleurs" :

  • Un ami testait un circuit électrique sous haute tension. Son collègue était chargé de couper le courant, pendant qu’il changeait la position d’éléments du circuit. Soudain, une intuition, presque une voix : " Mets un fil à la terre ! ". Il approchait du circuit l’extrémité d’un fil relié à la terre, quand il est jeté en arrière par un énorme arc électrique. Son collègue avait oublié de couper le courant ! "
  • Le plus souvent, nous attribuons ces informations à la bonne fortune, ou encore à notre ange gardien :

  • M. T. fait du tir sportif. N’ayant droit qu’à un nombre limité de cartouches, il en fabrique lui-même. Il remplissait soigneusement ses emballages : " Regarde si tu as bien réparti la poudre. " La pensée surgit dans sa tête comme un ordre. Il découvre que l’une d’elle renferme deux fois la quantité normale. Il aurait fait sauter son arme, et lui avec. "

    Je racontai cette histoire à une patiente dépressive, essayant de l’éveiller à l’usage des intuitions positives. Elle répliqua alors, avec un parfait naturel : " Moi, je ne prends jamais de billet de Loto quand je sais que je ne vais pas gagner ! ".

  • Revenir en haut
    Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

     

    Mise-à-jour le 31/04/2005