Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications psychologiques >  

  

Paranormal et inconscient
 
 

L’interprétation psychologique du paranormal repose essentiellement sur l’idée d’inconscient. En effet, tous ceux qui ont l’expérience d’une faculté paranormale ont compris que la volonté n’a qu’une prise très modeste, voire quasi nulle sur elle. Réfléchir sur ces facultés a tendance à les annihiler. Il existe donc une antinomie entre le paranormal et l’activité mentale dite " de veille ", celle qui est la nôtre au quotidien, appelée aussi " la conscience ".

L’inconscient a été bien exploré par les psychanalystes. Comme Freud l’a montré, l’inconscient n’obéit pas aux mêmes règles que le conscient. Il ignore le temps et l’espace, les délimitations entre les personnes... ce que nous avons souvent retrouvé dans les manifestations paranormales. Les règles élucidées par la psychanalyse peuvent donc servir de base au décryptage de ces facultés.

Cependant, Freud n’a reconnu, au sein du paranormal, que la télépathie. Il a ignoré (ou même rejeté) toutes les autres formes. Cependant, Freud a été membre de la Society for Psychical Research, la société britannique d'étude des phénomènes paranormaux.

Actuellement, rares sont les psychanalystes freudiens qui acceptent les témoignages de paranormal. La psychanalyse apporte cependant des clés. Freud avait montré que l’inconscient produit des " images ".

Jung, quant à lui, s’est intéressé toute sa vie au paranormal. Un "poltergeist" exemplaire semble avoir été d'ailleurs l'occasion de leur rupture.

Les théories psychologiques, et en particulier psychanalytiques ouvrent donc la possibilité d'expliquer les pouvoirs psychiques (cf. les ouvrages d’E. Laborde-Nottale et de D. Si Ahmed). Des conceptions, telle que la "contagion affective", en continuité directe avec les théories psychanalytiques, constitue une des bases de bien des phénomènes paranormaux.

Mais les psychologues, les psychiatres et les psychanalystes, au moins dans leur ensemble, refusent encore souvent les témoignages d’expériences paranormales.

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005