Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications scientifiques >  

  

Le Paradoxe E.P.R
 
 

On doit dire quelques mots de la " non-séparabilité " de la matière. Plusieurs physiciens y ont vu un fondement possible du paranormal. On parle souvent, à ce propos, du " paradoxe EPR ", du nom d’Einstein et de ses deux élèves, Podolsky et Rosen.

Dans un article commun datant de 1935, ils identifièrent une propriété nouvelle déductible de la théorie quantique, appelée généralement la " non-séparabilité ". Cette propriété prévoit que deux particules issues d’une même réaction restaient non-séparées quelle que soit leur distance apparente. Pour Einstein, une telle conclusion signifiait la disparition du temps et de l’espace en tant que " données physiques ", ce qu’il ne pouvait admettre. En posant ce paradoxe, il pensait montrer d’une manière évidente la fausseté de la physique quantique. Or, Alain Aspect, au Laboratoire de physique d'Orsay, en 1985, démontra expérimentalement la véracité de ce paradoxe. Cette non-séparabilité constitue un modèle de relation indépendante de la distance.

Cependant, ce phénomène ne permet pas à des observateurs d’échanger des informations, objectives et physiques, plus vite que la lumière. Néanmoins certains modèles de la conscience y voient une possibilité d’amorce d’une explication de la télépathie.

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005