Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications religieuses et traditionnelles >  

  

Le mysticisme et le bouddhisme
 
 

Le mysticisme et le bouddhisme sont probablement parvenus à l'hypothèse la plus sophistiquée qui soit, en ce qui concerne le Divin et, partant, l'interprétation du paranormal. Il s'agit de l’hypothèse des niveaux du " Mental " (ou du " Moi ") selon laquelle notre " esprit " serait composé de sept plans (ou niveaux), en une gradation continue de notre conscience claire au plan Divin. En Orient, cette conception est très largement répandue. Elle concerne principalement le bouddhisme, le zen en particulier : " La Vacuité… est au-delà de toute perception, au-delà de toute prise... au-delà de l'être et du non-être... [Elle] est constamment avec nous et en nous, elle conditionne toute notre connaissance, tous nos actes, elle est notre vie même. " (Suzuki, 1970, p. 87). On retrouve cette idée dans l’hindouisme. Ramakrishna dit ainsi : " Quelques âmes évoluées ont pu atteindre le septième plan, le plan le plus haut du samâdhi, et se sont ainsi plongées dans la conscience de Dieu... " (Herbert, 1972, n° 185). Les niveaux du Mental ne sont pas spécifiques à l’Orient. Ils sont aux fondements de l’expérience mystique, qui cherche le Divin au fond de soi, comme l’expose sainte Thérèse d'Avila, dans " Le château de l’âme " (cf. 1985, p. 807 sq.).

Le sujet, parvenu au niveau Divin, présente d’étonnantes capacités paranormales. C’est le cas du Christ, mais aussi de sage orientaux, tels que Milarépa, ascète tibétain du XIème siècle de notre ère et personnalité essentielle du bouddhisme mahâyâna. Sa biographie (p. 256) relate l’apparition de divers phénomènes, dont la lévitation et la capacité de se transformer en n’importe quelle forme désirée.

Certes, bien des grands saints (tels saint Bernard, saint Bruno, saint Vincent de Paul…) n’ont jamais présenté de capacités paranormales. Le paranormal étant manifestation de l’émotion, les êtres d’une parfaite égalité d’humeur ont peu de chance de produire de manifestations brillantes. Mais ils peuvent vivre le paranormal au quotidien. Combien de sages ont ainsi dit que le monde extérieur répondait à leur vie intérieure, comme un véritable miroir.

Dans l’interprétation du paranormal, les niveaux du Mental introduisent une subtilité nouvelle, la notion du Dieu impersonnel. Dans les religions monothéistes, Dieu est prié comme une personne extérieure, un Dieu personnel, le classique Deus ex machina. Ce Dieu impersonnel n’est certes pas ignoré des religions monothéistes. C’est l’Esprit-Saint de la chrétienté. Mais, comme le dit très bien Giraud dans le " Guide des religions " (p. 42), il constitue une sorte de " Dieu inconnu ", pour les catholiques tout au moins. Sa particularité est d’être " sans forme " (les Evangiles le présentent, suivant les passages, comme une colombe ou une pluie de flammes). L’Orient est, par contre, familier avec cette notion.

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005