Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications religieuses et traditionnelles >  

  

Le monothéisme et les religions occidentales
 
 

L’Occident s’est orienté depuis deux mille ans vers le monothéisme. Mais cette évolution ne s'est pas faites avec ledit paranormal. Cette lutte cachait de grands intérêts. Les Grands procès de sorcellerie, par exemple, ont consisté pour une bonne part en une lutte entre la bourgeoisie chrétienne des villes et la campagne paysanne, encore très largement animiste, " magique ".

L’idée reste encore aujourd'hui très présente. On lit par exemple, dans Le Petit Robert, au mot sorcier " personne qui pratique une magie de caractère primitif, secret et illicite ". Cette définition suggère qu’il y aurait une magie évoluée, licite et qui s’étalerait au grand jour. Est-ce le citadin ou le prince qui condamne le paysan ou, plus précisément, la paysanne ? Le monde scientifique perdure dans cette attitude, même si ses raisons ne sont plus les mêmes. Cette lutte apparaît spécifique au monde occidental.

Ceci dit, la valeur du surnaturel est reconnue : le christianisme, le judaïsme et l’islam vénèrent les sages et les saints. Ces facultés sont considérées comme témoins de leur spiritualité et de leur intimité avec le Divin, et ceci depuis les temps les plus anciens.

Pour le catholicisme, c’est Dieu qui est à l’origine du miracle. Si un être présente des facultés paranormales, l’Église examine principalement leur contexte. S’il s'accompagne d'une spiritualité évidente, elle considère que ces facultés procèdent de Dieu. Si ces facultés coexistent avec une spiritualité pauvre ou nulle ou, pire encore "schismatique", sa position est des plus réservée. Il n’y a pas si longtemps, elle concluait à l’origine diabolique de ces manifestations. Actuellement, elle s’abstient le plus souvent de porter un jugement.

Parmi les manifestations paranormales, outre les apparitions déjà étudiées plus haut, j’aimerais discuter deux cas, les stigmates et les guérisons miraculeuses.

Le christianisme pose généralement Dieu comme extérieur à l’homme. De fait, le surnaturel apparaît comme un " don ", une chose donnée. Sur le plan pratique, cela ne pose pas de difficulté. Mais la réflexion logique n’y trouve pas forcément son compte.

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005