Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications scientifiques > Relation entre pensée et fait >  

  

Loi physiques, conditions neutres contre médiums
 
 

Les lois physiques ont toujours été définies dans des conditions "neutres", hors de la présence d'un "médium".

Une loi est énoncée à partir d'un certain nombre d'observations convergentes. Or, le paranormal, est difficile à contrôler. S'il apparaît lors d'une expérimentation, il ne sera pas pris en compte, car ses manifestations seront gommées par les statistiques (fondées sur la moyenne des observations). Même si un expérimentateur parvenait à produire constamment de forts effets paranormaux, ses résultats ne seront pas pris en compte parce qu'ils ne seront pas confirmés par d'autres laboratoires travaillant dans les mêmes conditions matérielles.

Enfin, pour valider une hypothèse, il faut la poser. Or, Rhine et ses continuateurs, en posant l'hypothèse d'une intervention de la pensée dans les faits, sont parvenus à la valider dans les mêmes conditions que celles utilisées pour des phénomènes "normaux".

Les travaux de Rhine apportent cependant un élément essentiel : ils montrent que le paranormal est observable dans les conditions scientifiques habituelles. Il est même testable : les expérimentations étaient suffisamment précises pour que l'idée de l'action de la pensée sur les faits puisse être exclue. On sait en effet que certaines hypothèses (comme celle de la psychanalyse) ne sont pas testables.

On peut donc dire que l'idée d'une action de la pensée sur les faits ne peut être exclue. En effet, elle n'est pas "prouvée", car aucune hypothèse n'est jamais prouvée. Suivant les résultats expérimentaux, elle peut seulement être rejetée (si les résultats sont contraires à cette hypothèse) ou ne pas l'être (si les résultats sont en faveur).

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005