Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications, normal et paranormal > L'explication du "normal" >  

  

Le hasard n'est pas un savoir
 
 
La définition du hasard est : " Combinaison de circonstances indépendantes de nous, que nous ne pouvons ni prévoir ni empêcher, et dont nous ignorons la cause ". Faire appel au hasard est donc l’aveu d’une ignorance. Depuis Pascal, nous connaissons les " lois du hasard ", mais ce mot n’est qu’une image : les manuels de statistiques peuvent même ne pas le mentionner (cf. Lazar, 1967). L’étude des probabilités ne s’appuie pas sur ce concept. Un dé à jouer, s’il est parfait, présente chaque face avec une probabilité de 1/6 : si on jette ce dé un nombre suffisant de fois, la fréquence observée s’approchera de cette valeur. Les statistiques calculent la probabilité d’une éventualité si aucun facteur extérieur n’interfère (hypothèse " nulle " ou H0). Si on observe une répartition différente, on invoque l’hypothèse " alternative " (ou H1), dont on mesure la possibilité en terme de " risque ". Les méthodes statistiques, maintenant très sophistiquées, reposent toujours sur ce principe. Elles reflètent les " lois des grands nombres ", l’examen d’une collection suffisante de faits identiques (relativement au facteur causal recherché). Elles ne portent jamais sur un cas unique. Dire que l’éboulement de la montagne relève du hasard ne signifie rien. La complexité du phénomène est telle qu’aucune probabilité ne pouvait être calculée.
Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005