Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les perceptions extra-sensorielles (ESP) > Les visions, les appartitions, les fantômes >  

  

Hallucination et réalité
 
 

Pour le médecin, l'hallucination est une "perception sans objet". L'hallucination concerne au premier chef la folie (psychoses hallucinatoires) et des intoxications (alcool, drogues hallucinogènes). Mais elle peut survenir dans un état proche du normal : fatigue extrême, privation de sommeil, à moins que ce soit la classique "image hypnagogique", ces visions que nous percevons alors que nous plongeons dans le sommeil. En d'autres termes, elle ne correspond à aucune réalité, quelle qu'elle soit. Est-ce toujours le cas ?

Or, tout comme les rêves et les apparitions, il arrive que certaines "hallucinations" se trouvent bizarrement confirmées par la réalité. Voici un cas qui m'a été relaté :

  • Une nuit, une de mes collègues et amies a vu, dit-elle, apparaître le Christ, alors qu'elle ne rêvait pas. Il a engagé une conversation avec elle. Il lui était alors évident que si elle ne répondait pas à ses questions elle mourrait. Le lendemain, lors d'une promenade dans les gorges du Tarn, en prenant une photographie, elle s'est trop reculée, faisant une chute de dix mètres. Au cours de cette chute, qui lui a semblé durer très longtemps, elle dit avoir vu un paysage particulier : des pâturages d'un vert tendre où paissaient des vaches. Malgré la hauteur, elle n'a souffert que de fractures bénignes. Elle pense encore actuellement que si elle n'avait pas répondu à l'apparition elle serait morte.
  • Il s'agit de ce qu'on appelait, dans les temps anciens, un cauchemar. Ce mot signifiait "entité, esprit, provoquant des mauvais rêves" (ou "spectre nocturne"). Le revenant, ou l'entité, apparaissait en songe et annonçait l'avenir, souvent une menace ; l'interprétation de ces songes, était pris alors très au sérieux, participait de la vie de la communauté. Ma collègue dit qu'elle ne rêve pas, mais l'impression d'être éveillé est parfois trompeuse. Sur le plan théologique, il n'est pas envisageable de penser que le cauchemar de mon amie mette en jeu le Christ. Il n'a jamais menacé de mort celui qui ne pourrait lui répondre. Il s’agirait de ce qu’on appelait un " incube ", un démon masculin dont l’apparence est trompeuse.

    Ma collègue relate, durant sa chute, une autre réalité. Cette chose est connue. Albert von Sankt Gallen Heim en a étudié une centaine. Leur trait commun : "Il n'y avait ni anxiété ni trace de désespoir, ni douleur, mais plutôt un sérieux plein de calme et une acceptation profonde. [...] La personne qui avait fait une chute entendait souvent une musique très belle et tombait dans un ciel superbement bleu, rempli de nuées en forme de rosaces..."

    Osis et Haraldson, étudiant les expériences proches de la mort (ou NDE) disent ainsi que, sur près de six cents avaient vu des êtres humains, environ cent vingt avaient eu des visions de paysages paradisiaques, enfin un peu moins de deux cents n'avaient pas eu de visions mais avaient atteint une parfaite sérénité.


    Revenir en haut
    Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

     

    Mise-à-jour le 31/04/2005