Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les autres facultés paranormales > La guérison non médicale >  

  

Les guérisons miraculeuses
 
 

Autre discussion qui a remué le catholicisme, les guérisons miraculeuses, celles de Lourdes en particulier. Certes, la plupart sont encore incompréhensibles sur le plan médical. Mais l’explication n’est pas forcément très loin. Je voudrais prendre pour exemple le 65ème miracle de Lourdes, car il m’apparaît très significatif :

  • Delizia Cirolli, une jeune Sicilienne de 11 ans, souffre brutalement de douleurs au genou, qui se révèlent provenir d’une tumeur cancéreuse (un sarcome d'Ewing). Elle est hospitalisée, et sa survie est alors évaluée à trois mois. Le chef de service propose aux parents une amputation qui devrait entraîner une amélioration du confort et une survie de quelques mois. Les parents décident de la sortir de l'hôpital contre avis médical, et la ramènent chez eux. Ayant, sur ces entrefaites, entendu parler de Lourdes, ils décident de l'y emmener. Mais ils n'ont pas d'argent. Aussi tout le village se mobilise-t-il pour recueillir la somme nécessaire. Quelques semaines après le pèlerinage, la tumeur a régressé puis a disparu, ce que l'équipe médicale a confirmé, radios à l'appui (en 1976). Il n'y a pas eu de rechute depuis. La Commission chargée d'enquêter sur les miracles de Lourdes a conclu à une guérison surnaturelle, ce que l'Eglise a entériné (en 1989).
  • On dit qu’il y a eu environ 6000 guérisons à Lourdes, parmi lesquelles près de 2000 dossiers ont été instruits. Depuis 1947, sur 1 300 dossiers ouverts, 57 ont donné lieu à la qualification de guérison et 47 ont été présentés aux évêques pour les examiner sur le plan religieux. Seuls 18 ont abouti à la dénomination " miracle ". Les critères actuels sont : (1) La maladie décrite par le (ou les) certificat(s) existait-elle avec certitude au moment du pèlerinage à Lourdes ? (2) La maladie a-t-elle été brusquement arrêtée alors qu'il n'y avait pas de tendance vers l'amélioration ? (3) Y a-t-il guérison ? A-t-elle eu lieu sans l'emploi de médicaments ? (4) Y a-t-il lieu de surseoir à conclusion ? (5) Une explication médicale de cette guérison est-elle susceptible d'être donnée ? (6) Échappe-t-elle aux lois naturelles ?

    Dans ce 65ème miracle, les trois premiers points sont acquis, mais je ne pense pas que les trois suivants le soient. On dit qu'un organisme sain parvient à détruire quotidiennement environ 1 000 cellules anormales, précancéreuses. C'est la baisse des défenses qui laisserait croître le cancer. Dans le cas présent, on imagine ce qu'a pu représenter, pour des paysans pauvres, de s'opposer par la force aux médecins, de prendre en charge, par eux-mêmes, la survie de l'enfant, et enfin de réunir une somme pour eux très importante, tout ceci au nom de la foi religieuse. Cette famille et ce village ont véritablement communié psychologiquement pendant plusieurs semaines, en une sorte d’Égrégore : la venue à Lourdes a pu constituer une image mentale très forte, qui a focalisé positivement la vie émotionnelle de ce groupe, à l’instar des "groupes de guérison" actuels. L'enfant n'a eu qu'à s'insérer dans ce bain, ce qui explique à mon sens l’évolution positive. S'il n'y avait pas eu de pèlerinage, cette histoire aurait-elle jamais été considérée comme un miracle ?

    Pour moi, le critère (6) pose une grande question. En effet, la progression des sciences élargira progressivement le champ des "lois naturelles". Ce critère doit être manié avec la plus grande précaution. La guérison miraculeuse sera probablement un des chapitres du paranormal qui entrera le plus tôt dans les sciences. En effet, il ne pose aucune question ni sur le temps, ni sur l’espace, ni même sur la causalité...

    La guérison miraculeuse s'inscrit dans un cadre plus large. En effet, bien des exemples montrent que notre psychisme est capable, par lui-même, de susciter la guérison du corps. Cette faculté est encore accentuée quand un groupe se réunit pour obtenir une guérison.

    Notre équipe prépare d'ailleurs un ouvrage collectif sur ce sujet, chez l'éditeur Albin Michel, pour une parution le 1er février 2000, sous le titre de "Guérir l'âme et le corps".


    Revenir en haut
    Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

     

    Mise-à-jour le 31/04/2005