Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les explications > Explications psychologiques > La contagion affective >  

  

L'explication de la contagion affective
 
 

Les psychanalystes connaissent bien ce type de communication, qu'ils appelle "anobjectale" : elle ne différentie pas, comme la conversation habituelle (dite "objectale"),  le sujet (celui qui dit "je") de l'objet (l'autre, "tu" ou "il").

Comment expliquer ce paradoxe ? L'Evolution (de Darwin) nous a légué les "cerveaux" de nos ancêtres. Ceux-ci continuent à assurer leur fonction, sous l'hégémonie des fonctions supérieures, proprement humaines. Or, l'émotion semble siéger dans les zones centrales du cerveau, que nous possédons en commun avec les animaux. Au niveau émotionnel, nous vivrions comme nos proches "cousins", ignorant la notion de personne. La contagion affective serait une manifestation de ce fonctionnement ancien, permanent mais inconscient.

Comme le soulignent les psychanalystes Spitz et Bowlby, l’animal doit, pour survivre, savoir avec une extrême précision ce que " pense " l’être vivant qu’il a en face de lui. On ne saurait donc s’étonner que, malgré son apparence primitive, ce mode de perception amène des informations surprenantes de justesse.

Il n’est pas inintéressant de se souvenir que cette région est également celle de l’humeur (gaieté, tristesse) et celle des réflexes conditionnés, ce qui expliquerait l’efficacité de certaines méthodes et leurs paradoxes (méthode d’auto-suggestion, méthode Coué…).

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005