Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > La Magie ou sorcellerie > La Magie >  

  

Exorcisme
 
 

exorcisme_sch_3.jpg (15902 octets)L’exorcisme est, étymologiquement, le fait de délivrer du Démon. Il constitue une des attributions du prêtre. Dans l’Église catholique, cette fonction était tombée en désuétude Dans les années soixante-dix, on pouvait compter sur les doigts d’une main les prêtres exorcistes français. Aujourd’hui, ils sont entre 80 et 90 : pratiquement un par diocèse en moyenne, et souvent avec des équipes d’accompagnement. Signe des temps !

L'exorcisme est requis dans tous les cas où on suppose que le sujet est occupé par un esprit mauvais. Mais, comme le remarque Georges Minois dans son Que sais-je ? sur le Diable, l'idée d'exorcisme semble être apparue dans les sectes apocalyptiques juives peu avant le Christ. Celui-ci apparaît, dans  le Nouveau Testament, très souvent dans ce rôle : "à en croire les Evangiles, la possession par le Diable est aussi courante que le rhume, et n'étonne personne" (p. 25). Georges Minois note qu'en dehors du christianisme, cette possession par le Diable est exceptionnelle. Il en déduit qu'elle serait très largement induite par l'attitude du clergé et la crainte du Diable qu'il développe (souvent, semble-t-il, pour des raisons politiques).  

Il faut cependant remarquer que la possession n'est nullement l'apanage du christianisme. Les religions traditionnelles, en particulier celles qui reposent sur le culte des esprits (cultes d'origine africaine en parlticulier) considèrent la possession comme courante. Elle fait partie d'ailleurs du culte lui-même, sous la forme de l'incorporation. Cependant, ces religions ignorant le Diable (un esprit qui serait totalement mauvais), elles ne peuvent pas reconnaître de possession de cet ordre.

Ceci étant dit, les rituels d’exorcisme sont, en principe, très codifiés, et ce depuis les temps les plus anciens. Le rituel actuel date du 17ème siècle et n'a été que tout récemment modifié. On connaît bien le le début du "Grand exorcisme" de l’Église catholique : "Exorciso te, immundissime spiritus, omnis incursio adversarii, omne phantasma, omnis legio, in nomine Domini nostri Jesu Christi, eradicare, et effugare ab hoc plasmate Dei."

Les réactions à l’exorcisme sont assez variables, parfois très fortes, ce qui fait que le canon prescrit que l'exorcisme se face en huis clos.

Illustration : exorciste en action (collection F-W. S.).

A consulter : " Manuale exorcismorum ", Anvers, Plantin, 1626 (rééd. " Manuel d’exorcisme de l’Église ", en latin et français, Paris, Ed. Communication prestige, 1995).

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005