Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les expériences hors du corps (OBE) >  

  

Les différentes formes de dédoublement
 
 

L’exemple probablement le plus typique est celui où le sujet lui-même se retrouve " ailleurs " que dans son corps. C’est la classique NDE :

  • Le Dr L., à la suite d'une intervention cardiaque grave, s'est "retrouvé" au plafond de la salle de réanimation. Il observait, dans la plus grande sérénité, les médecins et infirmières s'agitant autour de son corps, changeant les flacons de perfusion et tenant divers propos. Il put vérifier l'exactitude des comportements et des dires, en même temps qu’il apprenait qu’il avait échappé de peu à la mort.
  • Cet " ailleurs " peut être visualisé, ou du moins ressenti, par un tiers. Il peut avoir l’allure d’une simple intuition :

  • Mme U., une nuit, sent une présence à côté d'elle, dans son lit. Il s'agit d'un homme, qu'elle connaît bien. Le lendemain matin cet homme l'appelle au téléphone : il a rêvé d'elle pendant la nuit.
  • Dans de très rares cas, il peut avoir une allure matérielle. Mais ce n’est qu’une simple apparence, qui d’ailleurs change d’un instant à l’autre :

  • " C'est Mère Yvonne-Aimée, en civil, qui descend précipitamment et qui, l'air effrayé, me lance à mi-voix ces quelques mots :
    - Prie ! Prie ! Si tu ne pries pas assez, on m'embarque en Allemagne ! Ne le dis à personne ! Avant même que je puisse répondre, elle était devenue à nouveau invisible. " (Laurentin et Mahéo, id., p. 55).
  • Le témoignage est du Père Labutte, l’épisode se situe à Paris dans le métro. La sœur était alors prisonnière de la Gestapo, dans l’attente d’un éventuel transfert. Le double disparaît dès lors que le message est passé. Ici encore, l’émotion (angoisse de mort) apparaît avoir un rôle évident dans sa production. La soudaine dissolution du double est une chose souvent reconnue. On la retrouve d’ailleurs dans d’autres productions psychiques, comme les ectoplasmes, comme le montre ce texte de William Crookes (1923, p. 162), concernant le médium Daniel Dunglas-Home :

  • " J'ai vu plus d'une fois un objet se mouvoir d'abord, puis un nuage lumineux qui semblait se former autour de lui et, enfin, le nuage se condenser, prendre une forme, et se changer en une main parfaitement faite. [...] Au toucher, ces mains paraissent quelquefois froides comme de la glace et mortes ; d'autres fois, elles m'ont semblé chaudes et vivantes et ont serré la mienne avec la ferme étreinte d'un vieil ami. J'ai retenu une de ces mains dans la mienne, bien résolu à ne pas la laisser échapper. Aucune tentative ni aucun effort ne fut fait pour me faire lâcher prise, mais, peu à peu, cette main sembla se résoudre en vapeur, et ce fut ainsi qu'elle se dégagea de mon étreinte. "

  • Revenir en haut
    Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

     

    Mise-à-jour le 31/04/2005