Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > La Magie ou sorcellerie > La sorcellerie >  

  

Le Diable
 
 

diable_rennes_le_chateau_3.jpg (11555 octets)Une personne vient me voir : " Dites-moi si je suis possédée par le Diable. C’est ma plus grande angoisse. Je passe mon temps à faire des rituels pour éviter cela… " La peur du Diable n’est plus très courante et c’est, d’une certaine façon, bien dommage… Encore faut-elle qu’elle ne conduise pas, comme pour cette pauvre femme, à des troubles obsessionnels-compulsifs (dits " TOC ").

Durant tout le Moyen âge, la crainte du Diable était si monnaie courante que, même durant les procès, on évitait soigneusement d’évoquer les méthodes de sorcellerie et de Magie, quelle qu’elle soit. Le " Marteau des sorcières ", manuel des juges lors des Grands procès, écrit par Institoris et Sprenger était édité en petit format pour pouvoir être ouvert sans être vu !

L’idée de " Diable " est, paradoxalement, récente dans l’Histoire de l’humanité. Il apparaît dans le Nouveau Testament sans avoir jamais été " présenté ". En effet sa création apparaît dans la Bible au niveau du Livre d’Enoch, texte issu de la littérature apocryphe apocalyptique juive (Esséniens), entre 210 et 60 avant J.C., dont nombre d’ouvrages ont été retrouvés à Qumran. Dans le Nouveau Testament, le Diable est omniprésent. La multiplication des cas de possession donne l’occasion au Christ de manifester ses pouvoirs d’exorciste.

Antérieurement, comme d’ailleurs dans toutes les religions dites " primitives " et des religions polythéistes comme l’hindouisme, la Divinité n’est jamais entièrement mauvaise. Kali et Shiva, par exemple, ont, tout à la fois, des aspects négatifs et positifs.

" Lucifer " est couramment confondu avec l’Esprit du Mal. Or, comme le souligne la Bible, il était avant l’ange le plus proche de Dieu, qui l’a déchu pour avoir voulu L’égaler. Quand à Satan (stn en hébreu signifie " l’opposant, celui qui met obstacle "), il personnifie le Mal.

L’imagerie populaire montre le Diable sous forme d’un bouc debout. Or, cette représentation apparaît directement issue de celle de Pan, Dieu du désir sexuel et des forces de reproduction. Ce rapprochement n’est pas vain…

Notes :

L'illustration : le "Diable" de Rennes-le-Château (en fait une statue d'Asmodée)

Les informations de cette page sont tirées du Que sais-je ? " Le diable " n° 3423, excellent ouvrage, complet et d’abord assez facile.

Mettre une majuscule au Diable peut paraître paradoxal. Nous ne voulons faire aucune discrimination entre les différentes Divinités, de quelque religion que ce soit. Le personnage du Diable est d’ailleurs d’origine si trouble qu’elle justifie cette particularité.


Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005