Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > Les perceptions extra-sensorielles (ESP) >  

  

La télépathie
 
 

La télépathie est probablement la faculté paranormale la plus répandue, la plus accessible. On l’appelle parfois " transmission de pensée ", mais ce terme est inexact. Il suppose l’existence d’une transmission, c’est à dire le passage d’un " mobile " d’un sujet à l’autre, ce qui n’a jamais été montré. C’est même l’inverse qui semble attesté (expérience de la cage de Faraday). De plus, le mot " pensée " se réfère généralement à un contenu mental construit et conscient, or, la plupart des recherches s’oriente vers l’idée que cette capacité repose sur l’émotion et émane de l’inconscient.

Le terme " télépathie " paraît donc plus adéquat. Ce mot, qui date du XIXème siècle, est formé à partir des mots grecs télé, la distance et pathos, l’expérience subie, l’émotion de l’âme. Ces deux éléments correspondent bien aux phénomènes : une fusion entre inconscients, d’autant plus facile que les relations entre les sujets sont plus fortes. Celle-ci apparaît préférentiellement quand la conscience est amoindrie, durant le sommeil ou la rêverie. Les cas spontanés sont parfois alors d'une précision extraordinaire.

Il faut cependant distinguer la télépathie de la contagion affective, et réserver le caractère de " paranormal " à des échanges entre des sujets qui n’ont aucune possibilité matérielle de communiquer. La distinction est cependant parfois subtile.

La télépathie est la faculté qui a fait l’objet du plus grand nombre d’expériences scientifiques. Rhine l’a très largement mise en évidence depuis les années 30, même si ses résultats sont d'une grande pauvreté par rapport aux cas spontanés. Ces expérimentations ont cependant éliminé un certain nombre d'hypothèses sur les mécanismes possibles de ces phénomènes.

Depuis, d’autres études ont confirmé ces travaux, avec des méthodes plus sophistiquées, en particulier lors du sommeil. On a en effet constaté que ces facultés étaient d’autant plus fréquentes que la conscience était plus réduite (expériences du "ganzfeld"). Par l’utilisation de l’électro-encéphalographie qui permet d’éveiller le dormeur immédiatement après son rêve, et d’éviter son oubli, on a pu constater la fréquence des perceptions extra-sensorielles pendant le sommeil.

On a souvent dit que la télépathie permettait une communication instantanée entre deux sujets, plus rapides que la lumière. Ceci ne correspond pas à l'expérience, qui montre, au contraire, que le moment de l'émission du message et celui de sa réception sont indépendants par rapport au temps (on peut émettre des messages vers le passé ou vers le futur et en recevoir de même).

En conclusion, la télépathie dépasse donc les interprétations actuelles en termes de sciences physiques.

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005