Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Page d'accueil >  

  

Le mot "Paranormal" ?
 
 
Comme le font remarquer les philosphes, nous n'avons jamais accès à "la réalité", nous n'en avons qu'une image, une opinion. Celle-ci reposent sur quelques postulats, des concepts non démontrés mais admis par tous, comme la causalité (la relation de cause à effet). A partir de là, nos savants ont précis é un certain nombre de règles, de "lois physiques". Celles-ci ont, peu à peu, pris la place des "évidences". Le temps, par exemple, était considéré comme une donnée intangible, jusqu'à ce qu'Einstein précise sa nature et son caractère relatif.

L'idée que nous avons du monde repose sur notre expérience sensible. Aussi nous admettons facilement certaines règles, comme la "loi de la chute des corps" (gravitation). D'autres nous sont difficilement accessibles parce qu'elles ne sont pas clairement visibles dans notre expérience (comme la physique quantique).

Sans que nous nous en rendions compte, nous avons fait des lois physiques de véritables dogmes, des objets de croyance "hors desquels point de salut".

Cependant certaines lois gérant notre espérience, parmi les plus élémentaires, ne sont pas admises par la physique : comment expliquer qu'un paysan laboure, qu'un étudiant travaille avec acharnement ? La réponse paraît simple : une bonne récolte pour le premier, une profession valorisante pour le second. Or, cette "cause" appartient au futur (ce qu'on appelle la "finalité"), mécanisme que les sciences physiques ne reconnaissent pas.

Ainsi, nous vivons une sorte de "schizophrénie" (étymologiquement "cerveau coupé en deux") : un monde physique régi par la causalité, une vie quotidienne régie par la finalité !

Le "paranormal" fait partie de cette expérience que nous pouvons vivre (souvent parfois), mais qui n'est pas reconnue par les sciences : il nous arrive de savoir précisément ce que pense un proche alors qu'il est loin de nous (télépathie) ou de prévoir un fait, hors de toute logique (prémonition).

Cette opposition "normal / paranormal" n'est pas liée à la nature des faits, mais à l'opinion que nous en avons. En effet, la télépathie et la prémonition, quand nous la vivons, nous apparaissent éminément "normales", au point que nous nous étonnons qu'elles ne soient pas encore expliquées. On peut donc s'attendre à ce notre vision du monde change bientôt. Ce site voudrait agir dans ce sens...

Avant d'aborder les facultés paranormales, disons quelques mots d' "Ouriêl".

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005