Ouriel

 


1. Facultés paranormales
2. Expliquer le paranormal
3. Vous êtes paranormal
4. Questions fréquentes
5. Ouvrages conseillés
6. Liste des conférences
7. Nouveautés
 
    
 
Les facultés paranormales > L'action de la pensée sur la matière (PK)  

  

Les poltergeists
 
 

"Poltergeist", en allemand, signifie "esprit bruyant". On réunit sous ce nom un certain nombre de phénomènes, dès lors qu'ils ne sont pas explicables par les moyens habituels : coups frappés, bruits divers, déplacements, apports, disparitions d'objets, etc. Le terme même d'esprit renvoie à l'idée d'une entité indépendante. Mais on parvient souvent à identifier un auteur, ce qui fait rentrer le processus dans la psychokinèse. L'usage prévaut cependant de parler de poltergeist (pour un exemple, ) chaque fois que le processus est mis en oeuvre de manière "sauvage", spontanée, incontrôlée, et de psychokinèse dans les autres cas.

L’hypothèse d’un poltergeist est fréquemment soulevée, mais rarement vérifiée (le poltergeist d’Arcachon). Généralement, une explication naturelle vient à bout de ces énigmes, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le sujet "répand au dehors" son énergie, comme s’il avait cassé un objet. Le conflit intérieur, étant ainsi révélé, se résout comme après une séance d’analyse. Dans le poltergeist, l’émotion, s’exprimant de manière brutale, sauvage, atteint une puissance que n’aurait jamais une psychokinèse ou une simple réalisation de souhait.

Pour aller contre ces manifestations et "guérir d’un poltergeist", il faut être un " catalyseur " de l’émotion du groupe.

La psychokinèse et le poltergeist illustrent l’action directe de la pensée sur les faits. Ces manifestations évoquent des pulsions inconscientes, difficilement contrôlables. Pour chaque individu, elles ont une allure assez spécifique, utilisant préférentiellement des voies déjà ouvertes : l’un fera tomber des pierres ou des clous, l’autre fera fonctionner des appareils électriques d’une manière désordonnée... L’aspect anecdotique de ces manifestations souligne, si besoin était, le désordre intérieur de ces personnes, au moins lors des faits. A l’inverse, on ne notera généralement pas de telles manifestations chez le sage ou le saint, dont l’équilibre inconscient s’illustrera dans des actions sur la matière cohérentes, riches et utiles.

Revenir en haut
Page précédente                            Plan du site                            Page suivante

 

Mise-à-jour le 31/04/2005